SENNECÉ-LÈS-MÂCON : Après un « raz-le-bol total », une trentaine salariés de Carrefour Supply Chain en grève pour de meilleurs salaires

Publié le 30 Mars 2018

 SENNECÉ-LÈS-MÂCON : Après un « raz-le-bol total », une trentaine salariés de Carrefour Supply Chain en grève pour de meilleurs salaires

Actualisé le 30 mars à 10h

Le mouvement de grève initié par la CGT a débuté ce jeudi à 22h au dépôt supply chain de Carrefour situé à Sennecé-les-Mâcon. Une trentaine de grévistes filtrent l'arrivée des camions de livraison. En cause selon le délégué syndical CGT, les dividendes versés aux actionnaires : "45% des bénéfices !... quand nous ne percevons qu'une participation et une prime équivalentes à 6% des bénéfices ! A l'heure des négociations salariales, nous dénonçons cette injustice et le déséquilibre dans la répartition de la richesse. Il faut savoir aussi que le P.D.G. du groupe a perçu 14 millions d'euros. Pour nous, cette situation n'est pas acceptable."

Le mouvement devrait durer au moins jusqu'à 18h ce vendredi.

Le délégué syndicale indiquait vers 23h30 que les dépôts de Rennes et Le Mans étaient bloqués.

ACTUALISÉ

« Aujourd’hui, nous sommes dans un dégoût total » a déclaré Jean-Noël Perdrix, délégué syndical CGT, qui évoquait l'annonce de suppressions de postes dans les hypermarchés et la fermeture de magasins depuis la prise de fonction du nouveau PDG en novembre. « On nous dit que Carrefour va mal, mais le groupe a dégagé 776 millions de bénéfices ! » s'est-il indigné. « De ces 776 millions d'euros, 350 millions d'euros de dividendes ont été reversés aux actionnaires. Il reste environs 50 millions pour les 130 000 salariés. Ce qui nous fait en moyenne une prime de 57 euros par personne – brut ! Les bonnes années, on arrivait à faire des primes correctes. Beaucoup de gens attendaient cette prime pour partir en vacances car, à l’heure actuelle, il n’y a pas de gros salaires chez Carrefour, souvent ce sont les primes qui font le complément. On a tous un raz-le-bol total ! »

Pour échapper au système des primes, les grévistes ont réclamé « un vrai salaire ». Lors des négociations annuelles obligatoires, la direction avait proposé une augmentation du salaire de 0,4 %. « Cela représente entre 4 et 5 euros, cela ne fait même pas l’inflation. On demande une vraie augmentation ! » a fustigé Jean-Noël Perdrix.

Son collègue Pascal Ménard partage son point de vue : « L’année précédente, la prime de participation aux bénéfices était de 665 euros. Cette année elle est descendue à 57 euros. Après première manifestation, la direction a proposé une enveloppe de 350 euros par personne en plus, mais on réclame la même somme que l’année dernière ».

 

Ce sont les salariés de Carrefour Supply Chain qui livrent la marchandise aux dépôts, où elle est ensuite palettisée par client pour partir dans les magasins. Le site de Sennecé approvisionne les secteurs Montbéliard – Belfort au Nord, jusqu’à la frontière Suisse à l'Est, Montluçon à l'Ouest et jusqu'à Montélimar au Sud. Toutes les nuits, 150 camions transitent entre les livraisons du dépôt et les départs de marchandises dans les magasins.

Les grévistes avaient mis en place un barrage filtrant qui bloquait les camions qui voulaient rentrer ou sortir du site toutes les 10 à 15 minutes, ce qui a provoqué un bouchon jusqu’au rond-point d'Eger à l'entrée de l'autoroute. Ce samedi, une grève des hypermarchés est prévue.

 

C’est autour des 23 heures que deux responsables de l’exploitation se sont rendus sur le site, accompagnés d’une huissière pour constater le mouvement de grève. Vers minuit, les forces de l’ordre sont arrivés pour constater la situation. Mais la grève s'est déroulée dans le calme et les chauffeurs ont pris leur mal en patience.

 

 SENNECÉ-LÈS-MÂCON : Après un « raz-le-bol total », une trentaine salariés de Carrefour Supply Chain en grève pour de meilleurs salaires SENNECÉ-LÈS-MÂCON : Après un « raz-le-bol total », une trentaine salariés de Carrefour Supply Chain en grève pour de meilleurs salaires
 SENNECÉ-LÈS-MÂCON : Après un « raz-le-bol total », une trentaine salariés de Carrefour Supply Chain en grève pour de meilleurs salaires SENNECÉ-LÈS-MÂCON : Après un « raz-le-bol total », une trentaine salariés de Carrefour Supply Chain en grève pour de meilleurs salaires
 SENNECÉ-LÈS-MÂCON : Après un « raz-le-bol total », une trentaine salariés de Carrefour Supply Chain en grève pour de meilleurs salaires SENNECÉ-LÈS-MÂCON : Après un « raz-le-bol total », une trentaine salariés de Carrefour Supply Chain en grève pour de meilleurs salaires
 SENNECÉ-LÈS-MÂCON : Après un « raz-le-bol total », une trentaine salariés de Carrefour Supply Chain en grève pour de meilleurs salaires SENNECÉ-LÈS-MÂCON : Après un « raz-le-bol total », une trentaine salariés de Carrefour Supply Chain en grève pour de meilleurs salaires SENNECÉ-LÈS-MÂCON : Après un « raz-le-bol total », une trentaine salariés de Carrefour Supply Chain en grève pour de meilleurs salaires

Rédigé par SYNDICAT CGT LOGISTIQUE CARREFOUR SUPPLY CHAIN

Publié dans #Info Nationale Syndicat CGT CSC, #SITE SENNECE LES MACON

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article